Musique

Pourquoi Primus va devenir, ton nouveau groupe préféré.

Primus, est une groupe de musique. Ou, plutôt, un O.M.N.I. ! Oui, un Objet Musical Non identifié ! Le groupe possède depuis bon nombre d'années, un fan-base des plus solide.

Si vous arrivez sur cet article, c’est que vous connaissez sans doute déjà la bande à Les Claypool ! Où alors c’est la curiosité qui vous à poussé à « cliquer » ? Dans tout les cas vous avez raison d’être ici (je l’espère) !

Primus, est une groupe de musique. Ou, plutôt, un O.M.N.I. ! Oui, un Objet Musical Non identifié ! Le groupe possède depuis bon nombre d’années, un fan-base des plus solide. Bien qu’il est difficile de ne pas reconnaitre que le groupe a sombré depuis des années dans une forme de « confort musical », se servant du nom de son géniteur ou même du groupe comme unique « faire-valoir » afin d’écouler des galettes.

Cependant, Primus restera unique dans son approche de la musique. Nous allons voir aujourd’hui, en quoi Primus reste un groupe à écouter et à découvrir d’urgence !

Sailing the seas of cheese

« Here they come, Here come the bastards

I heard it from a confident – Who heard it from a confidant

They’re definitely on their way »

– Here come the bastards

Au-delà d’un titre particulièrement imagé, qui invite grandement au voyage sur ces « mers de fromages ». STSOC c’est avant tout l’album de la célébrité pour Primus. Paru en 1991 chez Interscope , l’album connait alors un certain succès critique et commercial (place 116 au US Billboard 200 de 1991). Succès commercial qui leur vaudra un disque d’or en 1993 et plus tard, en 2001, le statut de disque de platine. C’est dire l’aura de cet album, et ce même 10 ans après sa sortie.

Primus – Sailing seas of cheese @fanart.tv

Second album du groupe, il va porter à la connaissance du monde, la « Griffe » Primus. Mélangeant aisément Funk et Heavy Metal, morceaux effrénés ou moments plus « Rock 60′ », Primus excelle dans son domaine, celui qu’il viens de créer!

Les esprits seront marqués par ce jeu de basse typique de Les Claypool. Concernant les thèmes abordés, ils sont riches et inattendus : niveau de vie aux USA, course à l’armement, contes… Beaucoup de textes à prendre au second/troisième degrés, ce qui donne un côté « Crazy cat » à l’ensemble !

Parlant de Chats fous, la chanson « Tommy the cat » se voit inviter Tom Waits en guest (rien que ça!) pour faire la voix-off . Le titre reste un des plus connus et apprécié du groupe, single de l’album, bénéficiant même d’un clip, qui a pas mal tourné sur MTV à l’époque.

Clip de Tommy the cat

Sailing the seas of cheese reste encore aujourd’hui une pierre angulaire de l’oeuvre de Primus, sans exagérer peut-être même, une pierre angulaire du Rock tout court.

Les Claypool

Soyons bien d’accord d’entrée de jeu, si Primus est, aujourd’hui, ce qu’il est et ce qu’il fut, hier, c’est bien évidement grâce au surdoué qu’est Les Claypool .

Par Xylon — Travail personnel, Domaine public

Natif de Richmond California, Les est un homme multi-cartes : Bassiste de génie, entrepreneur, artiste peintre, fou… Au rang des projets accomplis on pourras noter, hors Primus qui nous intéresse ici : Oysterhead en one shot, The Claypool Lennon Delirium avec Sean Lennon le fils de John, du même nom, et de Yoko Ono. Duo de Twang, qui agit donc en duo… Composé de Les et de Bryan Kehoe , le groupe officie dans une Country bien rétro reprenant du Primus, du Alice in Chains ou les Bee-Gees. Je pourrais citer également Sausage, qui en soit reste du Primus ( C’est d’ailleurs le line-up originel du groupe)

Immédiatement reconnaissable entre mille, Les Claypool possède un jeu de basse absolument UNIQUE. Jouant sur une basse fretless (sans frettes donc, ces petit bouts séparant les cases sur une guitare, sorry pour la vulgarisation à 2€), avec trois doigts et en Slap ! C’est a dire en « claquant » les cordes avec ses doigts (là aussi pour vulgariser). Petite anecdote Les Claypool passera même les auditions de Metallica en 1986 pour remplacer Cliff Burton (R.I.P. ✝️), il se fera refouler par l’éternel James Hetfield le qualifiant au passage de « trop fort » 😵 pour le groupe !

Une richesse Musicale sans égale !

« Jerry was a race car driver

And he drove so goddamn fast

He never did win no checkered flag

But he never did come in last »

-Jerry was a race car driver

Parce que oui, découvrir Primus pour la première fois, c’est mettre l’oreille sur un univers musical complètement déjanté. Entre le free Jazz, le Punk, le Metal et la musique Funk.

C’est faire l’expérience d’un son brut, étrange la plupart du temps, qui va remuer les entrailles de son potentiel auditeur. SI vous n’êtes pas fermés à l’expérimentation musicale, je vous invite à jeter une oreille sur la bande à Claypool, pour le meilleur et pour le pire. Pénétrez au coeur du cirque fou, ou chaque titre deviens , une expérience !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :