Musique

La chronique de : Join The Army de Suicidal Tendencies

Avant de devenir une marque de casquettes que portent tous les mecs tatoués de la planète, Suicidal Tendencies était un groupe. Issus de Venice Beach…

OK on va pas refaire l’histoire, tout le monde la connait! La bande à Mike Muir jouit d’une popularité immense. Point un défaut ici attention, tant les prestations Live du groupe sont toujours au top, même si les albums eux sont (à mon avis) de qualité très inégale sur cette dernière décennie.

Back 2 the Classics

Point de nouveauté ici, on va parler « Oldies », en gros comme disent les jeunes : Back tou ze Classiques ! « Join The army » est pour ainsi dire une forme de renaissance du gang, 1987 soit quatre années depuis le premier album éponyme et un tournant musical clair et précis ! Loin des polémiques, du Hiatus, ou de quoi que ce soit, Mike Muir a travaillé son album dans l’ombre et le secret.

Cover art of join the army by suicidal tendencies

Le précédent, fut un succès ne l’oublions pas, « Institutionalized » a pas mal tourné sur les radios et à la TV. Alors « Join The Army » va-t-il répéter le coup de maître une seconde fois ? Verra-t-on encore des skaters ?

« Suicidal maniac » le voici, le premier titre! Vitesse, relents Thrash très marqués, toujours ce côté punk hardcore très fort, mais on sent que le groupe va nous décharger beaucoup plus que ça!

Rejoins notre armée !

New York, London, Venice
Why join a gang?
Join the Army

– Join the Army by Suicidal Tendencies

Attitude de Bad guys, solo vengeurs welcome to the « Suicidal Army ». Dès les premiers instants de ce disque on sent clairement la volonté de s’affirmer au-delà du simple groupe de musique : tout est « Suicidal », et au fil des hits que sont « You got, I want » ou « The prisonner », Muir viendra ponctuer les lyrics de « ST » ou autres « Suicidal ».Il e n sera ainsi pour le reste de la carrière du groupe!

Alors certes on pourrait faire les mauvaises langues et parler de « Manque d’inspiration », mais ici la démarche est honnête : Mike est ce dans quoi il a grandi, ni plus, ni moins : Skate, Street culture et violence. Le besoin de se retrouver, d’être entouré des siens : « Why join a gang? Join the (ST) Army ».

Sea, skate and fun

Il est intéressant de noter certains faits, Suicidal Tendencies à toujours (du moins dans ses grands débuts) été le symbole d’un Skate « Sans concession », celui des Ramp riders (1987 oblige) ou encore de Natas et Gonz’ qui détruisaient déjà les bouts de trottoirs peints de Venice (Hasard?).

Cet album n’est pas dans ces pages par hasard (tiens?), plus qu’un autre il est un liant entre le Skate, le Punk Rock et le Metal (même si à mon sens le Thrash est plus un dérivé du Punk-Hardcore que du Metal).

Historiquement il existe pleins de références qui font fusionner les univers, mais celui-ci est particulier tant il réussi à concilier le meilleur des univers ! Et non pas à cause de sa pochette au parti pris artistique plus que douteux (bien que représentatif de ces années, il suffit de voir les pochettes de jeux vidéos pour s’en rendre compte).

Je voulais juste un Pepsi, maintenant c’est la guerre dans ma tête !

« War inside my head » vient clarifier la situation , hymne scandé, chanté, entêtant! La suite ne sera point en reste, et enfin arrive le fameux « Possessed to Skate », qui trouvera, à n’en pas douter, un écho en chacun de nous.

En moins de 40 minutes, « Join the army » fait passer un sacré message : « Nous allons devenir plus qu’un groupe, nous serons une armée ».

Le clip de « War inside my head »

Le groupe enfoncera le clou avec le trio d’albums suivants que j’aime appeler : « How Will i lights…Camera the art of rebellion ». Suite à cela Suicidal ne sera plus jamais le même. Ces albums restent, avec Join the Army en tête, la photographie d’une certaine époque, celle des évolutions, des expérimentations. Ou nos roues sont passées de 60 mm à 48 mm, et qui verra l’explosion une paire d’années plus tard des groupes tels que The Offsprings et Green Day.

Un album légendaire donc, pour une période qui le fut tout autant.

Merci Mike.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :