Séries

American Horror Story : 1984

On met les piles dans le walkman, on range sa VHS de Vendredi 13, on branche son convecteur temporel... Et c'est parti pour un voyage dans le temps avec AHS : 1984 !
american horror story 1984 affiche fx
Les affiches proposées par FX sont un délice !

American Horror story, est une série d’anthologie que nous adorons détester. Chaque saison mettant à l’épreuve une thématique différente, avec des acteurs de retour des enfers (entendez par là récurrents), la saison 9 s’annonçait en grande pompe sous le titre 1984. Avec pour sujet particulièrement casse gueule : les Slashers. Allez c’est parti pour un petit tour d’horizon sans spoileur !

Back to the future, the past, the 1984 ! 📼

Xavier Plymton, un jeune professeur d’aérobic, convainc ses amis Montana, Ray, Chet et Brooke, une jeune étudiante récemment arrivée en ville, de se rendre avec lui au Camp Redwood afin de travailler en tant que moniteurs pour échapper à la ville et à son taux de meurtres élevé. Brooke, un peu hésitante suite à son désir d’étudier, change d’avis au moment où elle se fait agresser à son domicile par un individu se faisant appeler le Traqueur de la nuit.

C’est donc sur ce synopsis que démarre le premier épisode d’American Horror Story : 1984. De l’aérobic, du fluo, un Los Angeles en pleine bourre avec les J.O., des jeunes gens innocents, beau et en manque d’argent… Un van et en avant le camp de Crystal Lake ! Oups! Pardon! Le camp Redwood !

Le camp Redwood donc, n’est pas un camp comme les autres, puisque théâtre d’une série de meurtres par Benjamin Richter alias Mr Grelots, dans ce qui fut « le plus grand massacre au sein d’un camp de vacances« .

Les victimes sont désormais sur place, il n’y a plus qu’à trancher ! 🔪

La suite, ce sont 9 épisodes en roue libre complète, avec pris au hasard : une directrice de camp complètement maboule en la personne de Margareth Booth, un tueur, non, pleins de tueurs dont Richard Ramirez aka « Le traqueur de la nuit » (oui il a vraiment existé, il y a toujours une part de réalité dans AHS), des histoires de revenants, des histoires de vengeances etc…

Beaucoup de fans on signalé l’ensemble complètement indigeste de la série, en effet le show fait de nombreux aller-retour entre les personnages principaux, mais, également entre les époques! Il existe un premier arc narratif réparti sur les 5 premiers épisodes, qui au fil du temps part dans tout les sens.

Au coeur de ce premier arc ,il est intéressant de noter un affrontement incroyable de ridicule entre les deux croque-mitaines en mode Freddy vs Jason !

american horror story 1984 affiche fx
#runforyourlife

À la fin, il n’en restera qu’un, ou une. ⚰️

Le second arc concerne lui des histoires de vengeances. L’accent est mis ici sur les chemins empruntés par les personnages et leurs rencontres. Certains dévoilant leur vraie nature. Attendez vous à de l’explosif et à du sang par hectolitres !

Au final cette saison représente un véritable hommage à un sous-genre de l’horreur, revenant sur le devant de la scène de manière régulière. Ici les références sont nombreuses, c’est d’ailleurs un véritable challenge de toutes les noter : depuis le générique sur un son « Carpenterien » jusqu’à Vendredi 13, qui est d’ailleurs la principale inspiration du show. Les fans d’horreur seront aux anges de voir toutes les petites attentions de la production.

The Night Stalker ©fx

Concernant la qualité intrinsèque de cette saison, il est vrai qu’elle peut sembler particulièrement bordélique, qui n’est pas sans rapeller un autre show : Scream Queens, également de Ryan Murphy et avec Emma Roberts entre autres.

Au final, pour ma part, elle tire l’essence de ce qu’est un Slasher-movie, à savoir un film d’épouvante ultra codé et sans surprise : on sait toujours qui va vivre ou mourir. Mais en gardant cet aspect ultra-fun de ce genre, ou le seul challenge consiste à varier les mises à mort des protagonistes !

American Horror Story 1984 est donc un produit plaisir, résolument fun et sans prise de tête. Malgré un ensemble parfois un peu confus, préparez vous à vivre un paquet de Twists complètements improbables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :